“Quel interprète que ce Pemi Paull ! (…) Des échos fantomatiques du folklore roumain selon Georges Enesco à la fantastique Sonate de Ligeti, en passant par la pièce néo-Renaissance Obrecht Motetten III, de Michael Finissy, les Two Wölffli Sketches, du Canadien Scott Godin, et le délicieux et charmant arrangement en pizzicato de l’Adagietto de la 5e symphonie de Mahler, tout est impressionnant et remarquablement interprété.”.

Frédéric Cardin, Ici Musique (Radio-Canada)
Pemi Paull : l’alto qui va plus loin

L’alto, ce violon plus baraqué que son petit frère plus célèbre, donne souvent l’impression d’être le parent pauvre de la famille des cordes. Il reçoit beaucoup moins d’attention et est bien moins chouchouté par les compositeurs. Mais le Montréalais de naissance (et plus encore de cœur!) Pemi Paull vient démontrer toute l’erreur qu’il y aurait à ignorer cet instrument au son agréablement ténébreux. Musicum Umbrarum est un premier opus, très réussi,……